Y a-t-il une place pour l’Europe entre la Chine et les Etats-Unis ?

Le dernier Diner débat a eu lieu le 13 novembre sur le thème

« Y a-t-il une place pour l’Europe entre la Chine et les Etats Unis ? »

avec pour orateur Claude Martin, Ambassadeur de France

Claude Martin est reconnu dans le monde diplomatique comme le meilleur connaisseur de la Chine, pays où s’est déroulée une partie significative de sa carrière et notamment neuf années en tant qu’ambassadeur. L’ouvrage qu’il a récemment publié sous le titre « la diplomatie n’est pas un diner de gala -mémoires d’un ambassadeur Paris-Pékin -Berlin » établit explicitement un pont entre la Chine et l’Europe, Berlin ayant été le dernier poste occupé par Claude Martin. Le thème retenu pour le diner débat « Y a-t-il une place pour l’Europe entre la Chine et les USA ? » était donc dans le prolongement logique de ce cursus.

Claude Martin, après avoir  explicité le fil qui de langues’ O et l’ENA l’a conduit à une immersion dans la culture chinoise, a développé avec beaucoup d’aisance et de liberté ses espoirs d’alors et aussi  ses déceptions. Il fut ainsi souvent utilisé comme pompier pour calmer les incendies ouverts par   des responsables politiques qui ,trop souvent, sacrifièrent les relations avec la République Populaire de Chine à des contrats tant civils que militaires négociés avec Taiwan.  Les séquelles de ces affronts sont durables et la France en particulier, incapable de se préparer à l’avènement de la Chine au rang de deuxième puissance du monde n’est pas parvenue à prendre une place significative dans la relation commerciale avec la Chine (contrairement à l’Allemagne)

La Chine aujourd’hui est d’un grand scepticisme sur la crédibilité de l’Union européenne, constat qui a d’ailleurs amené Claude Martin à exprimer son regret quant à l’insuffisante cohésion de l’Europe due en partie à un élargissement mal contrôlé accouchant d’une gouvernance peu efficace.

Ce qui compte pour la Chine c’est avant tout l’Asie, ses voisins immédiats et ensuite la relation avec les Etats Unis. Claude Martin pense à cet égard que les tensions commerciales qui existent aujourd’hui entre les deux super puissances ne devraient pas connaitre de développements dramatiques tant les relations croisées sont étroites.

En fin de compte l’influence de l’Europe apparait très ténue le » modèle démocratique » et les valeurs  des droits de l’homme qu’elle porte étant souvent présentés par l’empire du milieu comme le fruit d’une proposition religieuse et philosophique du passé mal adaptée aux sociétés modernes….

 

Ci-dessous l’enregistrement des deux parties de dîner-débat :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *